Portrait de Jean-Pierre Claveranne, Président de la Fondation Bullukian

Si Napoléon Bullukian (1905-1984) n’a pas connu la Fondation qui porte son nom, il lui a assurément transmis sa confiance en l’avenir, son humanisme et son courage. Son engagement pour la recherche médicale, le soutien aux jeunes artistes ou l’aide au peuple arménien, tout comme son parcours de vie et les valeurs qu’il a portées, animent aujourd’hui nos décisions et nos actions.

C’est ainsi que, depuis sa création en 1985, la Fondation Bullukian agit selon trois axes fondamentaux : la création et la recherche, l’attention et l’ouverture à l’autre, le décloisonnement et le partage des savoirs. Elle s’engage ainsi aux côtés de celles et ceux qui s’efforcent d’ouvrir des voies nouvelles dans la recherche du bien commun et de l’utilité publique.

La Fondation Bullukian soutient les chercheurs et créateurs qui, au sein d’un laboratoire, d’un service hospitalier, d’un atelier ou d’une association, s’engagent hors des sentiers battus dans des travaux scientifiques, artistiques ou sociaux qui contribuent à enrichir nos connaissances, nos engagements et à renouveler nos rapports au monde.

Depuis plus de trente ans, la Fondation Bullukian s’efforce ainsi de créer les meilleures conditions pour que des hommes et des femmes aux idées innovantes puissent collaborer pour inventer ou imaginer ensemble, des futurs possibles dans un monde partagé, préservé et pacifié.

Jean-Pierre Claveranne
Président de la Fondation Bullukian